mercredi, mai 25, 2022
0,00 CAD

Votre panier est vide.

Grandir à la ferme

Le choix.

Je ne serai jamais être certaine…Si c’est tout simplement notre façon d’être parent, à mon conjoint et moi. Ou si c’est le fait d’avoir choisi un mode de vie paysan. Simple. En joignant à tout cela l’école à la maison. Qui fera de mes filles une partie de ce qu’elles seront dans la vie. Une chose est bien certaine cependant. Le fait de vivre sur la ferme leur apporte une panoplie de connaissances et d’habiletés. Et bien entendu des souvenirs pour toute leur vie. Partager notre quotidien entre l’école à la maison et la ferme n’est pas de tout repos non plus. C’est une gestion d’horaire à remanier sans cesse. 

L’école de la vie…sur la ferme.

Bien entendu, je pourrais faire tous les parallèles entre les matières ‘’formelles’’ d’éducation (français, maths, sciences, etc.) versus la façon de les appliquer. Concrètement.Aux tâches sur la ferme. Mais la vie en soit amène tellement plus que des matières obligatoires! 

Parlons de la mort, par exemple. Mes enfants ont appris à un très jeune âge à côtoyer la mort. Quel apprentissage de vie! Ce n’est pas de tout repos. De voir certains animaux les quitter. Mais j’ose croire que cela leur donnera les outils nécessaires pour traverser plus sereinement ce passage inévitable… lorsque ce sera le grand départ d’êtres chers. 

Prendre part aux nombreuses tâches quotidiennes leur fait développer leurs habiletés physiques. Elles développent leurs muscles. Leur endurance. Leur cardio. De vraies pros du gym! Cela stimule également leur estime d’elles-mêmes. Quelle fierté elles ont de pouvoir aider papa à bûcher le bois ou à le corder. À aider à transférer un animal de pâturage. À transporter de lourdes charges à la brouette. 

Apprendre par l’exemple.

Des parents qui travaillent d’arrache-pied pour maintenir ce mode de vie, ça demande du temps. Du travail. Des efforts. Beaucoup de conciliation et de persévérance. Les filles prennent part à tout cela et peuvent constater qu’il faut également apprendre à bien équilibrer les choses. Cuisiner tous les repas de A à Z exige beaucoup de préparation. De planification. De logistique. Être organisés devient une question primordiale! C’est bien beau tout ce travail mais il y aussi le repos. Les passe-temps. Et la FAMILLE.  

Patience.

Les enfants doivent attendre. Souvent. Mon temps est toujours partagé. Entre les choses très importantes à faire. Prendre soin des animaux. Des jardins. Préparer et conserver la nourriture. Etc. Mes enfants aiment aider, mais elles aiment par-dessus tout jouer. Créer…

Je peux compter sur elles pour me donner un coup de pouce de temps à autre, mais elles ont tellement d’autres choses à faire. Elles apprennent cependant qu’il y a des moments où elles n’ont pas d’autre choix que de m’aider. Question de priorité. 

Les heures finissent par m’échapper si souvent. Il faut que je jongle sans cesse à trouver le juste milieu entre le temps accordé à ces nombreuses tâches et les besoins de mes filles. Car elles sont et resteront à vie, ma priorité numéro un. Pas évident de choisir entre un animal qui a besoin d’eau et une de mes filles me suppliant de lui lire une histoire. Je dois cependant me rappeler que de par ce type d’expériences, elles développent leur patience. Et savent que leur tour viendra. Assurément. 

Persévérance.

Avant de pouvoir manger une bonne crème de carottes, cela prend du temps. Du temps et de la persévérance. Il faut acheter les semences soigneusement. Les mettre en terre. S’assurer qu’aucun insecte ne puisse saboter leur évolution. Les arroser. Les désherber. Les récolter. Les laver. Et finalement les cuisiner. Le potage ne peut arriver dans le bol sans effort. Elles ont une conscience accrue du temps que tout cela demande. Et en sont reconnaissantes. Cet exemple, je leur raconte souvent. Peu importe le travail ou la tâche qu’elles auront à faire, rien n’est gratuit. Tout se gagne en travaillant ardûment. Et les résultats, au final, ne seront que des plus satisfaisants. 

Débrouillardise.

Elles apprennent l’importance du respect de leur environnement. Du soin à apporter à leur empreinte écologique. Elles ont appris, l’été dernier, l’importance capitale de l’eau (ayant eu un puits à sec pendant plus d’un mois et demi). Cet événement leur a également appris que la débrouillardise peut mener n’importe où. Qu’il y a toujours une solution à un problème…Que parfois elle est longue à trouver. Mais qu’on peut toujours y parvenir. 

Résilience.

De par notre mode de vie empreint de simplicité, il n’est pas toujours évident pour les filles de gérer leurs besoins « réels ». Un seul salaire implique de choisir minutieusement où l’argent est investi. C’est un des apprentissages qu’elles auront eu le plus de difficulté à gérer. Ce n’est pas évident de voir leurs amies avec un nouveau gadget à la mode. Alors que de notre côté nous privilégions acheter un voyage de compost biologique! Nous tentons de leur enseigner l’importance des priorités. Et nous comprenons que cela puisse leur amener certaines frustrations.

Comme tous les parents, je me questionne très souvent à savoir si la vie que je tente de leur offrir réussit à combler tous leurs besoins. Que ce soit une question matérialiste. Monétaire. Ou de temps. Je cherche sans cesse à calibrer le tout. Je me demande encore très souvent si c’est réellement pour mes enfants. Pour notre famille…il me semble que ce serait plus simple si nous faisions autrement.

Notre héritage.

Je ne dis pas que la vie sur une ferme est parfaite. Loin de là. Mais je suis convaincue que ce qu’elles vivent ici n’est pas anodin. Qu’elles sauront continuer à mettre en pratique, à l’âge adulte, tout ce qu’elles auront expérimenté en étant enfant. Très jeunes elles auront appris à savoir qui elles sont réellement. Ce qu’elles aiment. Ou non. À développer des aptitudes et des intérêts. Multiples. Elles seront en mesure de savoir davantage où s’en aller dans la vie et de croire en leurs capacités. J’en suis convaincue.

Je suis si fière de pouvoir constater leur dévouement dans ce qu’elles entreprennent. Leur façon de voir les choses. Leur débrouillardise. Je souhaite de tout cœur que toutes ces habiletés et aptitudes les suivront toutes leurs vies. Que ce soit dans leurs études. Leur vie de couple. Leurs familles. Leurs amitiés.

Article précédentJe t’ai oublié.
Article suivantUne sacrée partie de plaisir
RELATED ARTICLES

Laisser un message

Please enter your comment!
Entre ton nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.