La prévente du journal de bord 2023 commence le 20 novembre.

0,00 CAD

Votre panier est vide.

AccueilVie de familleÉcole-maisonJournal de Homeschoolmom: Septembre 2022

Journal de Homeschoolmom: Septembre 2022

-

Septembre 2022. Mettons que ça commence ici. Notre routine d’école-maison n’a ni réel commencement ni fin maintenant. Un quotidien où les apprentissages sont intégrés naturellement. Mais, pour les besoins de la cause de ce projet que j’avais envie d’essayer, septembre marquera le début de l’aventure.

Les liens vers la majorité des ressources se trouveront en fin de mois. Certains sont affiliés d’autres pas. Tous sont garantis appréciés!

Jeudi 1er septembre

Les derniers livres sont arrivés. Nos achats sont raisonnables et responsables. C’est une grande fierté. Avec le temps, j’ai pris mes assises. J’ai conservé les coups de coeur. Je les ai exploité et fait évolué. J’ai prioriser mon confort et mis mon énergie ailleurs que dans le magasinage. Je suis bien. Je sais où je m’en vais. Je marche en aller-retour un chemin que j’ai déjà fréquenté. Je me laisse surprendre par mes enfants et c’est amplement suffisant!

Mes ressources ne sont pas les meilleures. Ce sont celles qui ont gagnées mon coeur. J’aime me perdre dans des élans d’histoires racontées. Laisser les mots envelopper l’essence de ce autour quoi nos objectifs s’articulent. Bref, Quelques petits ajouts pour le plus grands. Bien choisis. Traiter comme des trésors. Et qui serviront assurément aux suivants.

Alors aujourd’hui, on a ouvert les boîtes. On a caresser des couvertures. Et feuilleter le tout pour calmer notre curiosité.

Bon septembre!


Ressources coups de coeur

The History of the Ancient World, from the earliest accounts to the fall of Rome
Well-Trained Mind Press (lien)

Ancient History-Based Writing Lessons, implementing the structure and style® writing method
Institute for Excellence in Writing (lien)


Vendredi 2 septembre

Commencer un vendredi. Commencer en finissant la semaine. On dirait que c’est plus doux. En fait, on n’a pas vraiment commencé. En fait, on ne fait même pas du lundi au vendredi. C’est juste le feeling qui nous envahit. Le petit je-ne-sais-quoi qui flotte dans les airs. Une transition qui se fait d’elle-même.

J’ai seulement un enfant qui travaille en ce moment. Parce qu’il a un gros défi. Parce qu’il a choisi de gravir une montagne cette année. Parce qu’il carbure à l’aventure. Les autres sont encore bien relaxes et se laisse bercer par la routine qui est en train de se modifier. Sans rien forcer.

Notre horaire n’en est pas encore un. Il a été pensé et mis sur papier. Mais ça s’arrête là. On attend le signal. L’expression de l’envie et du besoin. J’ai hâte pour être honnête. Mais, maintenant, je sais que ça va venir. Qu’il faut juste faire confiance. Que rien ne sert de forcer l’affaire!

L’avantage des départs décalés, c’est d’avoir des espaces-temps de qualité. D’être dédiée à un enfant. C’est un luxe qui est plus difficile à savourer quand la machine se met en marche. Quand tout le monde est à bord. Prendre le temps de lire. De s’arrêter à chaque phrase pour se questionner, pour renchérir, pour faire des ponts et se relancer. Se sauver en laissant les petits avec papa le temps d’aller rencontrer un roi de l’Antiquité. Pratiquer sa calligraphie côte-à-côte en jetant des coups d’oeil furtif sur la page de l’autre. Pas pour se comparer. Juste pour être ensemble même si nos feuilles sont séparées. Accompagner la prise d’habitudes… pour que les automatismes soient ancrés quand ce sera le temps d’agrandir l’équipe. Et que le cycle reprendra.



Lundi 5 septembre

Les signes. Ils ne mentent jamais. Ils ne se défilent jamais. J’en parlais vendredi dernier.

Alors que la semaine dernière, le enfants avaient de jouer dehors ou d’écouter la télé (méa culpa, on l’a échappé le mois dernier!) durant le week-end, il y a eu un déclic.

« Elle est où la laine maman? Les crochets sont au même endroit? « T’aurais le temps de me rappeler comment faire? »

Ou encore.

« Ce serait bon un gâteau roulé vanille et cannelle! On pourrait le servir avec du caramel! » Parce qu’entre vous et moi, y aucune chance que ce soit le genre de pâtisserie que je cuisine en été!

La transition a commencé à s’exprimer chez les enfants. Le feu de l’été, diffus et brûlant se concentre, retourne en son âtre. La concentration se réaligne, le corps se pose. L’énergie suit la lumière, les repas redeviennent un passage vers la nuit. C’est bon. Apaisant. Doux. Et s’est le signal pour que je m’affaire à monter mes horaires! haha

Et dans tout ça, je n’ai rien fait de plus que d’observer. Et de laisser à la magie pour s’exprimer!

Article précédent

Laisser un message

Please enter your comment!
Entre ton nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.