La prévente du journal de bord 2023 commence le 20 novembre.

0,00 CAD

Votre panier est vide.

AccueilCuisineCaramel doux à la sauge et au sel de l'hymalaya

Caramel doux à la sauge et au sel de l’hymalaya

-

L’appel du caramel doux. C’est instantané. Quand les enfants me voient, généralement en début de soirée, alors que les ventres ont la peau bien tendue mais que l’envie d’un petit sucré persiste. Quand je sors la crème et la petite casserole et que j’y jette quelques herbes. Sur le petit rond du fond. Quand la sauge infuse, embaume et donne le ton. Ils le savent tous! Ce sera soir de caramel!

Et puis ils s’attroupent. Et je leur demande de déguerpir… ça m’angoisse toujours un peu la cuisson du sucre. Puis les odeurs se densifient, se marient et se complexifient. Le sucre qui devient sirop et puis caramel. Puis la crème aromatisée. Et le beurre qui donne toute sa richesse sans retenue. Le signal est lancé. Les enfants ont déjà mis du pain à griller. Impossible de résister. Puis on se régale. Et on se met à rêvasser au brunch du week-end où on pourra à nouveau en profiter.

Camaïeu de caramel

Le caramel est un art accessible pour autant qu’on y mette le meilleur de nous. De simple sucre, les variations sont infinies. Une herbe par-ci, du beurre par-là, une épice pour couronner. Plus de chaleur, plus de temps, un peu d’eau. Ou des fruits, pourquoi pas? Il permet de surprendre les plus aguerris des palais et de conforter les plus craintif goûteurs. Le caramel est, pour moi, un de ces plats qui se teinte inévitablement de l’amour de celui qui là fait. Ce n’est pas pour rien toutes ces histoires de sucre à la crème qui ne prenait pas!

Ce caramel-ci est tout en douceur. Il tend même vers le sucre à la crème. Un caramel doux qui a à la fois le goût de l’enfance et celui des grands jours. Un douceur de soir de semaine qui comble les appétits de fin de semaine. Parfait pour garnir un gâteau un peu sec ou des gaufres chaudes fraîches faites. Ou pour y plonger la cuillère. Juste comme ça. Directement dans l’pot. Par une soirée d’automne pluvieuse alors que la maisonnée est au repos.


Temps: 1h
Rendement: 500 ml

Ingrédients

  • 1 tasse de crème à 35%
  • 10 feuilles de sauge
  • 2 tasses de sucre
  • 1/2 tasse d’eau
  • 2 c. à table de beurre non salé
  • 1 pincée de sel rose, moulu grossièrement

Préparation

Dans une casserole, chauffer la crème et la sauge sans bouillir. Eteindre le feu et couvrir. Laisser infuser une trentaine de minutes et retirer la sauge.

Dans une autre casserole, mettre le sucre et l’eau. Donner quelques tours pour bien mélanger et chauffer à feu moyen vif sans remuer.

Lorsque le sirop a atteint une couleur dorée /ambrée clair, ajouter la crème en fouettant doucement. Attention! le mélange risque de prendre du volume! Laisser frémir 2-3 minutes en mélangeant jusqu’à l’obtention d’un mélange lisse et homogène.

Retirer du feu et ajouter le beurre et le sel. Mélanger.

Le caramel se conserve 2 semaines au réfrigérateur. S’il durcit, le chauffer légèrement au bain-marie.

NOTES

Les herbes peuvent assurément être changées. J’imagine facilement de la lavande, du thym ou même du romarin en remplacement de la sauge.

Laisser un message

Please enter your comment!
Entre ton nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.