lundi, janvier 24, 2022
0,00 CAD

Votre panier est vide.

AccueilUncategorized(J38) Le gros fun noir chez les Bees (1)

(J38) Le gros fun noir chez les Bees (1)

Avertissement.

Ceci est un post à propos de tout et rien. Vous n’y apprendrez rien d’essentiel. Encore moins de croustillants. Vous ne vous coucherez pas moins niais d’avoir lu ce qui suit. Vous aurez dépensé du temps à me lire.

Mais.

Vous en ressortirez peut-être curieux. Peut-être inspiré. Ou peut-être même ressourcé. Il se peut que vous deviez ressentir un peu de nostalgie. Ou de réconfort. C’est un risque qui vous appartient de prendre. Ou pas.

Top 20.

Voici mon top 20 de ce qui sème le bonheur chez nous. C’est simple, je sais. Mais c’est surtout ce qui nous fournit le carburant pour vivre le quotidien. Dans un décompte ou la position n’a rien de définitif ou de raisonné. Dans un désordre assumé, quoi!

20 – Se réveiller avant les enfants.

Prendre son élan avant que la tribu vienne y ajouter toute la fougue qui lui est caractéristique. Avoir l’esprit assez vif pour accueillir les enfants comme il se doit en ce début de journée. Boire son café ou son kombucha à un vitesse qui permet de la goûter. Visualiser la journée à venir.

19 – Des rires et des petites voix aigües (ou pas).

Des voix d’enfants. D’adolescents. D’adultes. Qui placotent, racontent des histoires. Même sans fin ou insensées. Des éclats de voix ou de rires. Des chatouillis plus sonores qu’efficaces. Des appels au jeu. Des je t’aime. Des chevaliers qui s’invitent à chevaucher le rez-de-chaussée. Des gazelles qui s’époumonnent dans leur tentative de fuir un lion rugissant.

18 – Les odeurs de cuisine.

Le pain qui lève avec le soleil.Le bouillon qui se construit en saveur des heures durant. Les fruits qui suent dans le déshydrateur. Les fermentations qui nous vivifient les narines. Les tomates qui deviennent sauce. Les infusions qui nous soignent le corps et l’âme. Le café que mon chum me fait amoureusement chaque matin. Les gâteaux d’occasions spéciales. Le jambon de Pâques ou la dinde de Noël qui nous réconfortent par la tradition qui se perpétuent.

17 – Les accalmies des siestes de mi-journée.

Les visages détendus des enfants. Les cododos observables. La tendresse des petites mains qui s’enlacent dans le sommeil. La possibilité de reprendre son souffle. Les hamacs alignés ou partagés pendant la saison chaude. La possibilité de préparer des surprises. Habituer les enfants aux odeurs et sons qui représentent le réconfort et notre chez nous.

16 – Les réussites.

Voir un visage satisfait. Entendre un soupir de soulagement. Ou de satisfaction. Partager un moment de bonheur. Savourer la confiance naissante de la persévérance qui gratifie. Voir un être que l’on aime s’élever, se réaliser, se définir. Être témoin de la vie qui chemine. Sentir une richesse nouvelle prendre sa place.

15 – Les premières fois.

La première rencontre. Le première tétée. Les premiers pas. Les premiers mots dits. Puis lus. Puis écrits. Les premiers tracés indéfinis, puis de plus en plus significatifs. Les premières grimaces. Les premières bouchées. Les premiers bisous. Les premiers calins. Les premiers regards soutenus. Les premiers sourires, précurseurs des imminents éclats de rire. Les premières amitiés. Les premiers amours. Les premières boucles. Les premières chutes…qui donneront place aux premières relavailles. Les premières demandes d’aide…qui permettront de développer l’esprit de famille et la confiance en l’autre. Et…les premiers pipi sur le pot et au lit. Les premiers verres renversés, puis ramassés. Les premiers rhumes à passer la journée collés sous une doudou et à écouter des films. Les premiers genous écorchés suivants les premiers coups de pédales. Les premiers tout.

14 – Le cycle des jours et des saisons.

Prendre le temps de s’ajuster. Adapter le rythme. Puis l’alimentation. Puis la routine. Se soumettre humblement à la puissante nature. En respect pour elle. Et pour les humains que nous sommes. Savourer le temps présent. Se consacrer à l’instant. Accueillir la nuit et en respecter le calme. Emboîter le pas au jour naissant et se laisser envahir de l’énergie offerte. Déployer les efforts nécessaires au prolongement et à l’optimisation de l’été. Ralentir la cadence parallèlement au besoin de repos de la nature qui nous entoure. Se ressourcer, se retirer, se retrouver afin de reprendre l’énergie nécessaire à recommencer un peu plus loin. Prendre le recul utile pour s’améliorer et se préparer à la grande demande.

13 – Les animaux.

S’endormir avec un chat venu ronronner à ses côtés. Se glisser les pieds refroidis sous un bedon poilu et chaud. Recevoir un calin inatendu. Souvent un peu humide. Se confier sans peur d’être dévoiler. Découvrir l’amitié inconditionnelle. Découvrir comment prendre soin. Apprendre à caliner. Apprendre à remercier et à apprivoiser. Développer un respect pour d’autres formes de vie.

Amours à poil.
Amours à poil.

12 – Rêver. Partager des rêves.

Travailler en équipe à les réaliser. Se sentir soutenus dans le parfois farfelus. Imaginer sans nécessité absolue de concrétiser. Se projeter, s’évader ensemble. Construire de nouvelles réalitées. Fabuler; Oublier les limites de la réalité. S’emballer. Sans peur d’être jugé.

Rêver...
Rêver…

11 – Les repas.

Se retrouver. Se rassembler. Autour d’une table généreuse en denrées et en êtres aimés. Partager sa journée. Se confier. Se questionner. Prendre le temps de s’apprécier et de s’arrêter. D’échanger des idées. De se découvrir. De découvrir des saveurs, des odeurs. De s’arrêter ensemble, dans la lumière, sous les rayons du soleil ou à la lueur des bougies. Des se rassembler, dans le silence ou encore dans la cohue des voix qui s’entremêlent ou s’entrechoquent. Chez nous, les repas ne sont pas reposants mais ils sont en tout temps un moment que je savoure car nous y sommes tous.

Article précédent(J37) Faire peau neuve (2)
Article suivant(J39) Le mur
RELATED ARTICLES

Laisser un message

Please enter your comment!
Entre ton nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Most Popular

La déscolarisation (2/2)

La déscolarisation (1/2)

Annuelles et vivaces

Sur la route.

Recent Comments

Alexandra Beauregard on Alma Mater d’hiver 2020
Jade on Excusez-la.
Josee Maher on Excusez-la.
Maite Mardomingo on (J40) À vos marques
Maite Mardomingo on (J36) Passer le flambeau
Maite Mardomingo on (J34) La fibre maternelle
Lily and her Toes on (J12) Laver, laver
Isabelle N on Moi ma sage-femme