lundi, janvier 24, 2022
0,00 CAD

Votre panier est vide.

Le geste bon

Naître mère.

Une des premières choses que j’ai apprises en ayant des enfants est que l’incertitude ferait partie intégrante de ma maternité. Tous les concepts, les apprentissages, les croyances se sont effondrés dès le premier instant. Ma solidité s’est évaporée du moment où je suis passée de «celle qui veut des enfants et qui sait comment elle va les élever» à «mère dans le plus grand des flous artistiques».

Constater.

Être parent est compliqué. Guider des humains dans un monde dont les règles m’échappent encore souvent est un défi. Le bon geste, la bonne parole, la juste action m’obsèdent. Je me remets en question constamment, je doute en permanence. Je regrette certaines actions faites sous le sceau de l’impatience. Je m’interroge sur les besoins uniques de chacun de mes enfants, sur l’équité. Enfin…

Reprendre son souffle.

Puis, lors de certains moments de lucidité. Une période de grâce où je sors la tête de l’eau. Un instant précieux où je comprends que tout est parfait. Dans ces instants bénis, tout s’éclaire. Tout devient simple et limpide. Il n’y a pas de bonne parole ou de bon geste. Il n’y a pas de chemin, LE  chemin. Il n’y a plus de pourquoi, il n’y a que le comment. Ainsi, du bon geste je passe au geste bon

Prendre soin.

Cela je l’ai vécu et compris principalement grâce aux huiles essentielles. Mes enfants ont souvent besoin de réconfort pour des choses auxquelles je n’ai pas de réponse… «maman, j’ai peur de refaire le même rêve qu’hier», «maman, je n’ai pas vraiment mal à la tête, mais je pense que j’ai mal au ventre», «maman, je viens de penser à quelque chose de pas beau». Alors maintenant, souvent à leur demande, nous nous tournons vers les huiles. Parfois dans un désir de soigner avec une essence précise, mais souvent de façon spontanée, au hasard bienveillant de ce qui me tombe sous la main (dans la sécurité et l’intelligence évidemment).

Le comment.

bois de hô
Bois de hô

Puisque le fait de frotter une goutte d’huile essentielle sous les pieds de mon enfant avec tout l’amour du monde est puissant, entre autres, par l’intention sous le geste. «C’est l’intention qui compte» ne vaut pas juste pour les mauvais cadeaux de fête, mais bien davantage pour les actions que nous posons auprès de nos enfants. Le désir de prendre soin, la présence bienveillante est ce dont ils ont réellement besoin. Puisque lorsque nous posons le geste parfait selon la théorie sans y mettre l’intention, nous offrons, comme disait ma mère : «un beau rien tout neuf avec un ruban bleu».

Sans le pourquoi.

Ainsi, la prochaine fois que vous n’aurez pas de réponse claire à un problème tournez-vous vers l’intention de prendre soin et tout ira bien! Dans le creux de la main, mettez un peu d’huile végétale (avocat, amande douce, jojoba…) et une goutte de Bois de hô, appliquez sous les pieds ou sur la zone qui a besoin de soin.

RELATED ARTICLES

1 COMMENTAIRE

Laisser un message

Please enter your comment!
Entre ton nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Most Popular

La déscolarisation (2/2)

La déscolarisation (1/2)

Annuelles et vivaces

Sur la route.

Recent Comments

Alexandra Beauregard on Alma Mater d’hiver 2020
Jade on Excusez-la.
Josee Maher on Excusez-la.
Maite Mardomingo on (J40) À vos marques
Maite Mardomingo on (J36) Passer le flambeau
Maite Mardomingo on (J34) La fibre maternelle
Lily and her Toes on (J12) Laver, laver
Isabelle N on Moi ma sage-femme