lundi, janvier 24, 2022
0,00 CAD

Votre panier est vide.

AccueilVie de familleLa bienveillance dans la simplicité

La bienveillance dans la simplicité

Au tout début.

Cela fait des années que je suis attirée par la simplicité. Par le peu. Le tout petit. Le minimalisme. Se tourner vers la simplicité est, pour moi, un terreau fertile pour la bienveillance. Puisqu’elle offre l’espace où tout peut enfin fleurir. Puisqu’elle nous offre le temps d’être et de prendre soin. Le peu nous permet de chérir davantage… 

Le début de cette quête de simplicité remonte précisément au printemps 2005. J’ai fait le pèlerinage de Compostelle et, en revenant, je ne voulais plus rien. Porter toutes mes possessions sur mon dos m’avait charmée.  Transformée. Je disais à mes amis : «Venez chez moi et prenez tout ce que vous voulez, je n’en ai plus besoin». J’étais, comme dans beaucoup de mes nouveaux projets, plutôt idéaliste. Et (légèrement) extrémiste. 

Mais dans la réalité.

Puis, les années ont passé. Une première maison. Un premier enfant… Puis trois autres enfants. Et une plus grande maison. Bien que j’aie régulièrement des élans de purge, et que je ne tende pas du côté de l’accumulation ou de la consommation, le minimalisme est bien loin de ma réalité. Nous vivons à six dans la maison et la rapidité avec laquelle les objets entrent m’obnubile. Partout autour de moi la matière me rappelle des actions à poser. Des choses à rayer de la liste. La carte d’affaire sur l’ilot pour prendre ce rendez-vous du plus vieux. Les patins à aller faire aiguiser trônant dans l’entrée. Cette pile de vêtements à donner. Ce jouet cassé. Que le petit souhaite que je recolle. Ce projet de peinture entamé…   

S’ajoute à cela tous les sons. Les images. Les bruits qui entrent par les différents objets électroniques. Les mises à jour. Les messageries pleines. Les crises pour pouvoir écouter la télévision. Juste un peu plus longtemps…

La vraie raison.

La vérité c’est que l’on me plongerait dans le noir, dans une pièce vide et ce serait tout de même le bordel. Parce que le plus grand des fouillis provient de mon propre esprit. Le flot de pensées incessant est à lui seul beaucoup plus chaotique que tout le désordre rassemblé de ma maison. Je sais bien que, tant que ce bruit de fond ne sera apaisé, rien dans le monde matériel ne le pourra. 

Résolution.

Voilà pourquoi cette année, une fois de plus, je me souhaite la simplicité. Par contre, cette fois-ci, je m’y prendrai différemment. Je vais remettre la pensée à sa juste place. La descendre de son piédestal. Je m’efforcerai de la faire taire par moment, pour pouvoir goûter au doux silence. Toutes ces années à tenter de simplifier. À lire sur le minimalisme. À classer. À épurer. À jeter. Toutes ces années ne mèneront nulle part si je ne cultive pas la réelle simplicité, celle dont tout émerge. 

«Heureux les simples d’esprit» qu’il disait… 

Méditer.

Pour simplifier son esprit, ce n’est plus un secret pour personne, la méditation est la clé. Comme les choses les plus simples sont souvent les plus complexes, calmer le petit singe est un grand défi. Les huiles essentielles peuvent nous aider en créant un environnement apaisant et en calmant notre mental.  Je vous propose ici un mélange pour diffuseur qui pourra être utilisé lors de vos séances de méditation. Ou lorsqu’un peu de simplicité bienveillante est nécessaire dans votre vie.

huiles essentielles diffusion méditation
RELATED ARTICLES

2 COMMENTAIRES

  1. C’est tellement vrai! Ça me parle vraiment beaucoup! On s’efforce de désencombrer nos maisons, tenter de faire un vide matériel alors que de vider notre esprit et apprendre à l’entretenir d’une façon saine serait d’autant plus primordial! Merci pour ce beau rappel.

Laisser un message

Please enter your comment!
Entre ton nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Most Popular

La déscolarisation (2/2)

La déscolarisation (1/2)

Annuelles et vivaces

Sur la route.

Recent Comments

Alexandra Beauregard on Alma Mater d’hiver 2020
Jade on Excusez-la.
Josee Maher on Excusez-la.
Maite Mardomingo on (J40) À vos marques
Maite Mardomingo on (J36) Passer le flambeau
Maite Mardomingo on (J34) La fibre maternelle
Lily and her Toes on (J12) Laver, laver
Isabelle N on Moi ma sage-femme